Le Nigeria cède la péninsule de Bakassi au Cameroun

Une nouvelle de Wikinews, la source d’informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

14 août 2006. – Des représentants officiels du Nigeria et du Cameroun ont organisé une cérémonie commune pour marquer officiellement le transfert du territoire de la péninsule de Bakassi du Nigeria au Cameroun. La cérémonie intervient alors que le Nigeria a complètement retiré ses troupes de la péninsule.

Une dispute de longue date

La péninsule, riche en ressources naturelles, était revendiquée par les deux pays depuis un conflit militaire datant de 1981. En 1994, le Cameroun a demandé à la Cour internationale de justice (CIJ) de statuer. La décision sera rendue en 2002. La région revient donc au Cameroun, faisant référence au traité signé en 1913 entre les puissances coloniales du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Le Nigeria accepte finalement la décision de l’ONU, signée à New York le 12 juin 2006 et qui lui donne 60 jours pour retirer ses troupes. L’accord a été signé par le Président du Cameroun, Paul Biya, et le Président du Nigeria, Olusegun Obasanjoand, et rédigé par une commission mixte sous l’égide du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan.

Cérémonie

La cérémonie a eu lieu dans la capitale de la région, la ville portuaire d’Archibong. Des repésentants de l’Union africaine, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et des États-Unis d’Amérique ainsi que le chef de la défense nigériane, le général Martin-Luther Agwai étaient présents. La drapeau nigérian fut remplacé par le camerounais. Les ministres de la justice des deux pays ont signé le document transférant l’autorité au Cameroun, qui prend effet à 0h30 ce lundi.

Opposition locale

Les habitants de la région, principalement des Nigerians, sont opposés à ce transfert. Après le retrait des troupes nigérianes, un groupe appelé «mouvement d’auto-détermination de la Bakassi», a déclaré l’indépendance de la province. Ils ont brandi des drapeaux bleus et blanc et ont proclamé la création de la «République Démocratique de Bakassi».

Le dirigeant du mouvement, Tony Ene, a déclaré à l’IRIN que le peuple de Bakassi avait un doit naturel à choisir son futur, ajoutant : «Si le Nigeria ne veut plus de nous, nous choisissons de notre sort, sans le Cameroun».

La Cameroun heureux de la passation

Le réseau d’État, Cameroon Radio Television a annoncé qu’«Aujourd’hui est un jour merveilleux pour le Cameroun» ajoutant que «le transfert démontrait la volonté des autorités camerounaises et nigérianes de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer aux habitants de vivre en paix et en harmonie en Bakassi».

Violations des termes par la Cameroun dénoncées

Le quotidien nigérian The Daily Champion reporte que certains villages de la péninsule ont été pris par des agents de la sécurité camerounaise avant la passation officielle d’aujourd’hui. Le représentant de l’armée nigériane, le Général Felix Chukwuma, a annoncé que «les hautes autorités nigérianes étaient au courant de cette violation au traité de l’ONU sur la démilitarisation de la zone» et ajouta : «Je pense que le Nigeria prendra cette annonce à un juste niveau.»

Région riche en ressources

La région de 700km2 située dans le Golf de Guinée contiendrait 10 % des réserves mondiales de pétrole et de gaz et est une bonne zone pour la pêche. La future population de la péninsule est estimée entre 150 000 et 300 000 personnes.

Sources


Protectbriefcase.gif Cet article est archivé et n’est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.